'

Mais où est passé l'hiver ?

Nous sommes en janvier et c’est un hiver printanier qui se présente à nous. L’activité devant les ruches est un peu folle et les abeilles rentrent déjà du pollen.

Alors que faire en ce mois de janvier 2023 si particulier ?

Il faut surveiller les réserves qui fondent comme neige au soleil... Selon les variétés d'abeilles, certaines ont déjà tout mangé, tandis que d'autres sont beaucoup plus fourmis…. Les ruches sur balances indiquent une perte de poids de plus de 3 kgs sur le mois de décembre !

Le traitement hivernal a normalement été fait. A t’il vraiment été efficace, puisque sur quelques ruches mortes mais encore vivantes début décembre, du couvain fermé a été trouvé ! En ces moments de frénésie il est bien de vérifier par un comptage varroa la pression que celui-ci exerce déjà dans la ruche.
En novembre, je vous indiquais des valeurs correctes et acceptables qu’une ruche pouvait tolérer concernant le nombre de varroa tombant naturellement sur le lange de comptage. Gardez les en tête et pensez à vérifier.
Cette météo peut avoir raison de nos colonies. Cette reprise de ponte signifie une reprise de ponte des femelles varroas. A ce stade de l’année, la ruche va finir par contenir plus de varroa que d’abeilles. Je crains que la pression varroa soit déjà très haute au démarrage de la saison printanière.

Attention à l’écroulement des colonies !  Un premier passage au varromed, par exemple, sera très certainement recommandé si le comptage des varroas donne des résultats un peu élevés.

C’est le mois de la préparation de la saison. Nettoyage des ruches à la flamme, comme les cadres. Tout le matériel de nettoyage et de remise à neuf des cadres est disponible au magasin.

Autour du rucher, on peut constater que les noisetiers sont déjà en floraison. Les abeilles entrent déjà du pollen blanc, jaune et orange. Le site Asapistra vous donne le calendrier des couleurs des pollens associé aux arbres correspondants. Si je me réfère à ce que j’ai vu aujourd’hui au rucher, la nature a déjà un mois d’avance !

Les cours concernant les abonnements annuels vont débuter dès ce mois-ci afin d’être prêts pour les premières ouvertures de ruches fin mars.

L’Hellebore ou la rose de Noël est aussi en fleur au jardin.

Le saviez-vous ? C’est une plante originaire des Alpes où elle fait l’objet d’une protection totale. A fleurs simples ou doubles, de coloris variés, le choix d'hellébores est très vaste.

Caractéristiques :

Rusticité : jusqu'à -28°C

Plantation : automne ou printemps

Floraison : novembre à avril

Exposition : mi-ombre ou ombre

Sol : fertile, plutôt calcaire

Utilisation : massif, sous-bois

Hauteur : 30 à 60 cm

Culture :

Les hellébores aiment les sols riches en humus, assez frais, plutôt calcaires et bien travaillés. Ils supportent le soleil dans les régions tempérées et en sol frais, mais ils préfèrent la mi-ombre. Fertiliser-les en étalant une couche de compost de jardin à leur pied.

Espacez-les de 40 à 50 cm et ne pas les planter trop en profondeur. Pour les multiplier, divisez les touffes au printemps. Repiquer les éclats dans un mélange riche en terreau et arrosez régulièrement. Vous pouvez également semer les graines en été, en pépinière. Comptez environ 2 à 3 ans avant de voir fleurir les hellébores.

Utilisation :

Les hellébores comptent parmi les rares plantes vivaces à fleurir en hiver. Aussi, leurs belles fleurs sont précieuses pour la décoration des massifs. Placez-les près de l’allée qui conduit à la porte d’entrée, ou de manière qu’ils soient visibles des fenêtres, afin de bien profiter de leur floraison. Associez-les aux bruyères d’hiver et aux bulbes à fleurs précoces comme le perce-neige, le crocus ou l’iris bulbeux. Ces plantes fleuries restent décoratives toute l’année par leur beau feuillage persistant vert foncé.


La Recette détox simple en ce début de mois de janvier :

La combinaison du miel et de l’eau tiède peut être intéressante pour créer un effet détox et positif pour plusieurs troubles liés au corps.

Ingrédients :

-1 cuillère à café de miel biologique

Préparation :

Etape 1 : Chauffez de l’eau jusqu’à ce qu’elle soit tiède

Etape 2 : Mélangez une cuillère à café de miel bio à un verre d’eau. Si vous souhaitez une quantité plus importante de ce remède naturel, mélangez une bouteille d’eau tiède à quatre cuillères à soupe de miel.

Il est important de consommer ce breuvage tous les matins à jeun. Faites en sorte de le boire rapidement pour profiter de tous ses bienfaits. Pour profiter de ses effets, vous pouvez aussi boire cette préparation le soir avant de vous coucher. 


A lire au coin du feu :

Le blog de Fred Exometeofraiture, notamment l’article sur l'influence de la température sur la grappe pour le dégouttement à l’acide oxalique est fort intéressant. On se rend compte que 3°C d’écart, et la grappe n’est plus du tout la même….